Echantillon

Les communes décident elles même de participer à la recherche concernant les besoins des séniors.

Quand une commune a choisi de participer, on choisit dans le registre de la population un échantillonnage proportionnel. On ne va pas sonder tous les séniors mais seulement une partie. Cette partie est choisie de telle façon que les résultats puissent être généralisés à toute la population des 60+ de la commune.

Cet échantillon est représentatif aussi bien de l’âge (3 classes: 60-69, 70-79, 80+) que du sexe. Ce qui signifie que la proportion de femme de plus de 80 ans qui a remplie le questionnaire doit être la même que la proportion de femme de plus de 80 ans qui habite dans la commune. Si par exemple 15% de femmes de plus de 80 ans habitent la commune, la base de données devra aussi comprendre 15% de femmes de plus de 80 ans. Pour ne pas compromettre la représentativité on travaille en plus avec des adresses de rechange. L’importance de l’échantillon varie et dépend de la taille de la commune. La quantité de personnes interrogées varie entre 182 et 1592, de ce fait la plupart des communes tentent d’obtenir un échantillon de 420 séniors.

Les chiffres de la recherche des besoins des séniors sont donc toujours représentatifs au niveau communal. L’importance des chiffres rend aussi possible la comparaison entre les provinces. Ce qui est frappant c’est que la différence parfois très importante entre différentes communes semble disparaître quand on les rassemble à un niveau plus haut, c’est-à-dire celui de la province.